Festival D : les nouveaux bricoleurs sont là !

By on 17 novembre 2015 in Événements NTICS with 0 commentaire

Le Festival D : c’est quoi ?

Le festival D, appelé aussi Découvrez les nouveaux bricoleurs, a eu lieu au Lieu Unique à Nantes le week-end du 26 et 27 septembre 2015. C’est la deuxième année que ce festival a lieu.

Le but de cette manifestation est de découvrir tout ce qu’on peut faire soi-même… Mais là, on ne vous parle pas de fabrication de collier de nouilles, ni de poterie décoré ou encore de porte-clé en plastique fou. Non. Là on vous parle d’impression 3D, de robots qui font de la musique, de boites à lumières, de détournements d’objets et autres curiosités. C’est la rencontre du DIY (Do It Yourself) avec les fablabs.

On rencontre pleins de personnes qui inventent pleins de trucs et il y a aussi pleins d’ateliers pour les enfants, de 8 à 12 ans. Parce que c’est bien de découvrir des projets mais ça donne envie d’en faire tout de suite !

Quand on sort de ce festival, on a tous envie de devenir des nouveaux bricoleurs !

Les nouveaux bricoleurs qui nous ont plus

Robot écolo

Robot écolo au Festival D à NantesC’est un des bricoleurs qui nous a le plus plus… car il nous ressemble un peu.
Le robot écolo, c’est le projet d’un papa avec ses deux fils pour fabriquer un robot avec une carte Arduino, des servomoteurs, des capteurs de distances et beaucoup de matériel de récupération pour construire le robot.
On a un peu discuté avec les garçons de la famille Guého qui nous expliquaient comment ils avaient fait, où ils allaient pour découper leurs pièces et nous on fait une démonstration de leurs robots.
On a envie de faire pareil qu’eux ! Ils ont un blog qui permet de suivre leurs projets : http://fablab.gueho.org/

Manège à rythme

Ma,ège à rythme au Festival D à NantesLe manège à rythme, c’est juste génial !
Quand maman fait du vélo d’appartement à la maison, ça ne fait pas du tout pareil… Là, quand tu fais du vélo, tu fais de la musique. On n’a pas tout compris au fonctionnement de l’appareil. Il y avait pleins de fils et d’appareils reliés mais ce qu’on a compris, c’est que son inventeur utilise pleins tous les objets possible pour faire de la musique. Et on n’assiste pas un concert, c’est nous qui faisons la musique. On pédale pour faire tourner le manège à rythme, et suivant le programme de vélo qu’on choisit sur l’écran… pardon… quand on appuie sur les boutons de l’écran du vélo, on définit le rythme et certains sons.
Attention ! On a envie d’y rester longtemps !

La borne Tutu Fight

Borne tutu fight au Festival D à NantesVous prenez une borne de jeu d’arcade, l’imagination de Julien Merlaud, un appareil photo, une caméra, des accessoires en veux-tu en voilà… et vous vous retrouvez dans la borne Tutu Fight. Avec un peu d’imagination, vous avez eu l’impression d’être dans Tron (ceux qui sont nés après les années 90 ne peuvent pas comprendre….).

On s’est prêté au jeu, nous faisons maintenant parti de TuTu Fight !!!

La boite à lumières

La boite à lumière au Festival D à NantesLa boite à lumières, c’est le projet des nouveaux bricoleurs le plus beau et le plus poétique du festival D.
Ça prouve que les nouveaux bricoleurs, ce n’est pas juste pour fabriquer des robots, des drones et des instruments de musique incroyable mais aussi créer des sculptures très poétique avec du bois, un peu de métal et des ampoules pour faire jouer l’ombre et la lumière. En plus, on fait un petit saut en arrière en revenant à l’origine du cinéma d’animation.
Artiste autodidacte, aimant explorer différents supports tels que la peinture, le dessin, la photographie, Simon Touaux s’intéresse depuis plusieurs années à une forme de sculpture particulière : celle de l’ombre et de la lumière. En proposant « la boîte à lumière », machine minimaliste et lumineuse, il invite le public à revenir aux premiers temps du cinéma d’animation. Allez, il faut faire travailler les bras pour donner vie à tout ça.

Eco Loya

Eco loya au Festival D à NantesLa musique sans instrument… ou alors avec des instruments pas tout à fait ordinaires ! Avec Eco loya, la musique électronique se fait avec de la récup. Le résultat est surprenant : la musique vous fait voyager, vos yeux jouent les curieux pour voir d’où vient ce son.

A écouter… et à regarder !

 

Si vous voulez en savoir plus sur ceux dont on vous a parlé, c’est sur le site du Festival D : http://www.festivald.net/

Et vous voulez que je vous dise… Vivement celui de l’année prochaine !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top